Saint-Trojan-les-Bains : Les incontournables

Confortablement installé au camping 3* des Sables Vignier Plage, profitant de l’espace aquatique, de services de qualité et d’un cadre naturel enchanteur, on est aux premières loges pour vivre de belles aventures sur l’île d’Oléron. Voilà l’occasion d’explorer le délicieux village de Saint-Trojan-les-Bains à une vingtaine de kilomètres.

Découverte de Saint-Trojan-les-Bains

Petit royaume des pêcheurs et du sel jusqu’au 19ème siècle, Saint-Trojan-les-Bains a dû lutter contre l’avancée du sable. S’inspirant des Landes et sur ordre impérial, on y planta bientôt une forêt de pins maritimes bordée de palissades. Le village étant mieux protégé mais le commerce saunier diminuant, les habitants se transformèrent successivement en forestiers, bûcherons et ostréiculteurs. À la fin du 19ème siècle, la forêt a pris de l’ampleur et arrive la nouvelle mode des bains de mer. Une balade sur le front de mer et la petite plage permet d’admirer l’architecture balnéaire de l’époque qui a contribué à l’essor du village. On y pratique aujourd’hui le char à voile, le jet-ski, le canoë et le kayak. En embarquant avec un professionnel de la pêche au leurre, on pêche le lieu, le thon rouge ou le bar.

Les adeptes de sport équestre se rapprocheront des écuries du Carbet pour d’agréables promenades sur les plages au lever du jour ou au coucher du soleil, d’autres choisiront les balades en forêt
Les soirées sont animées au casino et côté gastronomie, Saint-Trojan-les-Bains dispose aussi de restaurants aux accents brésiliens, italiens ou espagnols et d’un bar à cocktails cubain.

Top 5 des choses à voir à Saint-Trojan-les-Bains

  • L’ostréiculture. Découverte de l’histoire mouvementée d’une activité installée depuis le 19ème siècle au gré des chenaux et parcs à huîtres.
  • Le marais des Bris. Reliant l’océan et la forêt, ce marais autrefois dédié à l’agriculture offre une incroyable diversité de paysages, est pavé d’orchidées et abrite de nombreux oiseaux dont le héron, la sterne et les fauvettes.
  • Balade à pied ou à vélo en forêt. Une immersion dans l’incroyable forêt de pins maritimes bordée de solides palissades qui a permis de gagner près de 2 km sur l’océan.
  • La fête du mimosa. En 1892, un jeune couple revenant de la côte d’Azur plante du mimosa à Saint-Trojan. La plante prospère dans la cité et en 1959 naît la Cavalcade du mimosa. On le fête chaque année en février.
  • Le petit train de Saint-Trojan est depuis 60 ans le seul chemin de fer touristique de l’île. Il longe la baie jusqu’à la plage sauvage de Maumusson.
Mis à jour le